cuisine

10 manières de recycler… des fruits et légumes !

10 manières de recycler… des fruits et légumes !

Recycler des fruits et des légumes..? Oui, vous avez bien lu ! Si jusque là j’ai surtout parlé de bricolage dans mes articles, cette fois-ci, on va jardiner un peu. Saviez-vous qu’il est possible de faire pousser des fruits et des légumes à partir des restes de ceux que vous avez acheté dans le commerce ? Ça aussi, c’est du recyclage !

1. Les fânes de carotte

carotteLe haut d’une carotte, celui qu’on coupe irrémédiablement pour ensuite le jeter, peut pourtant donner vie à de nouvelles feuilles, appelées fânes. Elles peuvent être utilisées pour agrémenter des salades ou pour faire des soupes par exemple. Pour cela, couper l’extrêmité d’une carottes où se trouvaient les fânes – laisser 5 cm environ de carotte, et la plonger dans l’eau. Lorsque les fânes recommencent à pousser, elle peut être plantée dans la terre, en pot par exemple. Le légume en lui-même ne repoussera pas, mais vous pourrez continuer à avoir des fânes !

2. Le céleri branche

CéleriCouper la base du céleri branche et la laisser baigner dans l’eau quelques jours. Vous devriez voir apparaître de nouvelles pousses rapidement, et à ce moment-là, il est temps de le planter en terre. Il mettra quelques mois à atteindre sa maturité. On peut faire repousser une laitue romaine et diverses sortes de choux selon le même mode de fonctionnement.

Lire la suite →

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié par Stéphanie dans DIY, 0 commentaire
Le guide de la cuisine écologique pour débutants

Le guide de la cuisine écologique pour débutants

Lorsque l’on souhaite passer à un mode de vie plus écologique, l’alimentation est certainement le plus gros chantier qui nous attend, et aussi le plus important. Quand une ampoule allumée pour rien implique uniquement un gaspillage d’électricité, la nourriture et la manière de la préparer impliquent :

  • Des gaz à effet de serre liés au transport de certains aliments depuis des contrées lointaines
  • De l’eau gaspillée selon le mode de culture des aliments, mais aussi dans la façon de les cuire
  • De l’électricité consommer inutilement si le mode de cuisson est mal adapté
  • Des problèmes de santé si les aliments sont cultivés à l’aide de pesticides
  • Un impact sur la faune, la flore et les habitants qui se trouvent à proximité de ces cultures.

Comme vous le voyez, l’alimentation touche tous les fronts, et en changeant simplement nos habitudes alimentaires, il est possible de faire une grande différence à la fois sur notre qualité de vie et celle de toute la planète !

La règle d’or

Une cuisine écologique passe forcément par la préparation des plats soi-même ; on oublie donc les plats préparés, trop riches en sucres et en sel, sur-emballés, et pleins d’additifs ! Mieux vaut acheter des ingrédients authentiques comme des fruits et légumes frais.

Lire la suite →

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié par Stéphanie dans Recettes, 0 commentaire
7 recettes incontournables, version végétarienne

7 recettes incontournables, version végétarienne

Il y a deux ans, je prenais la décision de devenir végétarienne pour de bon. Si j’avais mûrement réfléchi à cette idée, la transition fut pour le moins radicale ; à midi ce jour-là, je mangeais ce qui deviendrait mon dernier croque-monsieur au jambon, et le soir, mon premier doner végétarien. (Oui je sais, ce n’est pas très sain tout ça.) Certains penseront à ce croque-monsieur comme une sorte de « dernier repas », mais pas du tout ; c’est sans regret et avec soulagement que j’ai abandonné la viande, et depuis la minute où j’ai pris cette décision, le simple fait d’imaginer en manger me révulse. Reste une question : devenir végétarien signifie-t-il renoncer à tous les plats traditionnels qui font partie de nos différentes cultures ?

Car si le végétarisme est un mode de vie respectueux envers les animaux et l’environnement, il ne tient pas forcément compte des traditions familiales qui nous ont été inculquées depuis notre plus tendre enfance. Même si le dégoût de la viande est là, l’idée d’un croque-monsieur ou de bouchées à la reine me faisait toujours envie, car il s’agissait là de mes plats préférés, que j’avais eu l’habitude de manger depuis toujours.

Bonne nouvelle : il est possible de décliner tous vos plats préférés en version végétarienne ! Certains plats traditionnels sont déjà végétariens à la base, comme le gratin dauphinois ou la pizza Margherita, mais d’autres sont irrémédiablement liés à la viande. Plus pour longtemps : voici une sélection de 7 recettes incontournables dans leur version végétarienne.

1. Bouchées à la reine

Bonchées à la reine végétariennes

Cette recette, facilement déclinable en version végétaLienne, sait se passer de volaille ; à la place, elle utilise du seitan, un aliment à base de protéine de blé que l’on peut facilement trouver en magasin bio. Cliquez ici pour voir la recette sur Végécarib >

2. Croque-monsieur

croques-aux-champignons-et-oeufs-brouilles

Voici la recette que j’utilise pour faire mes croques-monsieur végétariens ; ils sont tout simplement succulents ! Avant de m’intéresser aux croques végétariens, je n’imaginais pas qu’il existait autant de version différentes du traditionnel jambon-fromage. Maintenant, je m’amuse à en créer moi-même, le dernier en date étant un croque guacamole ! mais pour l’heure, cliquez ici pour découvrir le croque-monsieur champignons et oeufs brouillés.

3. Spaghettis bolognaise

Spaghetti bolognaise

Une autre découverte végétarienne accompagne cette recette : les protéines de soja texturées. Elles sont parfaites pour remplacer le hachis de boeuf, comme ici dans ces spaghettis à la bolognaise sortis des Petits plats de Rose.

4. Quiche lorraine

Quiche lorraine végétarienne

Quoi de mieux qu’une bonne quiche lorraine pour se réconforter les soirs d’hiver ? Oui, mais végétarienne s’il vous plaît ! Pour cela, rien de plus simple : on remplace les lardons par du tofu fumé, une version beaucoup plus goûtue que la version nature, et dont la saveur ressemble à s’y méprendre à du jambon fumé. Dans cette quiche lorraine végétarienne de Cléa, on remplace également le lait parr du lait de soja.

5. Chili sin carne

chili-sin-carne3

Vous l’aurez reconnu, il s’agit de la version végétarienne du célèbre Chili con carne (« con carne » se traduisant par « avec viande » et « sin carne », « sans viande ».) Ici, on ne remplace pas la viande ; en fait, les haricots rouges sont bien suffisants pour couvrir l’indispensable apport en protéines ! Les légumineuses (lentilles, haricots rouge et blanc, pois chiches, pois cassés…) sont des alliées de choix pour le végétarien. Parmi les autres sources de protéines, on retrouve certaines céréales comme la quinoa, le tofu, le seitan, le tempeh, les oléagineux, les oeufs et les produits laitiers si vous en consommez. De quoi subvenir largement à nos besoins ! Voici donc la recette de Chili sin carne de Chef Nini.

6. Pâtes à la carbonara

Spaghettis carbonara végétarienne

Là encore on retrouve notre ami le tofu fumé qui, vous l’aurez compris, est le meilleur candidat pour remplacer les lardons. Sinon, la recette de ces spaghettis à la carbonara est sensiblement similaire à la version originale italienne, et tout aussi délicieuse !

7. Rillettes

Rillettes végétales

Ah les rillettes… J’en raffolais quand j’étais petite. Bone nouvelle, il existe des tonnes de recettes de rillettes ou autres pâtés végétaux, en mixant du tofu avec diverses herbes et épices par exemple, ou comme ici avec des lentilles, ce qui a le mérite de constituer un bon apport en protéines ! Voici justement la recette de rillettes à base de lentilles.

Bonus : Crêpes végétaliennes

Pour finir, voici une recette de crêpes végétaliennes que j’ai testé ce week-end pour la St Valentin (eh oui, chez nous on fait St Valentin et Chandeleur en même temps ^^). Végétalienne, ça veut dire sans oeufs ni laitages. « Mais on met quoi alors ?? » La réponse dans cette merveilleuse recette qui m’a permis de savourer des crêpes délicieuses et moelleuses à souhait ! En garniture salée, on misera sur les champignons, poivrons et autres types de légumes, des pâtés végétaux, du tofu fumé, de la saucisse végétale, du fromage râpé… Les possibilités sont immenses.

 

Et vous, quelles sont vos recettes préférées et leur version végétarienne ?


Inscrivez-vous à la newsletter mensuelle !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié par Stéphanie dans Recettes, 1 commentaire

Mieux manger pour améliorer sa santé et celle de la planète !

Mieux manger pour améliorer sa santé et celle de la planète

Ce n’est plus à prouver: l’état de notre santé est intimement lié à la nourriture que nous consommons, dont la production a un impact direct sur le sort de notre planète. Par exemple, le fait de proposer des légumes toute l’année sans tenir compte des saisons implique une pollution due au transport de toutes ces marchandises venant d’autres pays, ou encore le fait de consommer beaucoup de viande force les producteurs à pratiquer de plus en plus l’élevage intensif – et celui du boeuf est de loin le plus polluant. Alors concrètement, que faire ? Déjà, se convaincre des bienfaits d’un changement d’alimentation sur notre propre santé. En effet, l’augmentation des cancers et autres maladies modernes serait directement lié à notre alimentation; des études ont montré qu’il y a 8 fois moins de cas de cancers en Inde qu’aux Etats-Unis. Pourquoi ? Parce que les pays riches consomment plus de viandes et de produits « tout faits » qui ne sont pas forcément bons pour la santé…

WWF a lancé une campagne d’alimentation du nom de Livewell 2020, en français « Bien vivre ». Cette campagne est basée sur 5 principes :

1) Manger plus de produits végétaux – fruits et légumes frais, locaux et de saison

Souvenez-vous de la règle des 5 fruits et légumes par jour… et appliquez-la autant que possible à vos repas de tous les jours, et en dépassant de préférence les 5 portions ! Mais attention, si vos fraises viennent d’Espagne et vos oranges d’Amérique du Sud, votre santé n’ira pas de pair avec celle de la planète ! Tous ces transports, ça pollue, c’est pourquoi il est important de ne consommer que des fruits et légumes de saison, de préférence disponibles dans sa région. Jetez un coup d’oeil ici pour savoir quand consommer quoi : http://www.fruits-legumes.org/. Le plus simple est encore de souscrire à une AMAP (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne), qui vous fournira des fruits et légumes de saison toutes les semaines, et qui favorisera ainsi les producteurs locaux !

Lire la suite →

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié par Stéphanie dans Autonomie, 0 commentaire

Luttons contre le gaspillage alimentaire !

Luttons contre le gaspillage alimentaire – crédit photo : yenoo.be

S’il y a un « mal du siècle », il s’agit bien du gaspillage alimentaire. Quand certains meurent de faim, d’autres n’hésite pas à jeter le tiers de ce qu’ils achètent ! Car oui, c’est bien un tiers de la production alimentaire qui est gaspillée chaque année, soit environ 1,3 milliard de tonnes… Cela fait d’autant plus mal au coeur lorsqu’on pense que le tiers des exploitations produisant des aliments pour la consommation humaine ne sert finalement à rien ! Il ne fait aucun doute que ces denrées gaspillées pourraient sans peine nourrir à leur faim les pays les plus touchés par la famine. Si on ramène les chiffres à un niveau plus individuel, chaque Français gaspillerait 150kg de nourriture par an ! Autant dire que cela a des conséquence non seulement environnementales – déchets, surproduction, ect… – mais aussi économiques, car qui dit aliments gaspillés dit argent gaspillé. Alors, qu’est-ce qu’on attend pour agir ?

Le problème ne date pas d’hier, et ce n’est pourtant que très récemment que les politiques ont commencé à s’y intéresser. Effectivement, le gaspillage étant en constante augmentation, le monde aura très bientôt des problèmes au niveau de ses ressources. Comment produire encore plus si nous avons atteint notre maximum ? Des mesures commencent à voir le jour : le Parlement européen a décrété que l’année 2014 serait l’Année européenne de lutte contre le gaspillage alimentaire et, il y a à peine deux jours, les ministres Stéphane Le Foll et Guillaume Garot ont annoncé au Salon International de l’Agroalimentaire leur objectif de réduire le gaspillage alimentaire de moitié d’ici 2025. 2025, c’est dans… treize ans. Une date limite un peu lointaine lorsqu’il s’agit d’un problème si important ! 

Lire la suite →

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié par Stéphanie dans Autonomie, 0 commentaire

Manger local, un défi à relever sur France 5

200 km à la ronde, documentaire locavore sur France 5

Vous ne savez pas quoi regarder le jeudi soir ? Zappez donc sur France 5, et régalez-vous devant leur nouveau documentaire en six parties : 200 km à la ronde. Le principe ? Cinq familles de la région Midi-Pyrénées vont tenter de devenir locavores, c’est-à-dire ne consommer que des aliments provenant d’un périmètre maximum de 200 km. Attention, il ne suffit pas d’acheter ses produits au supermarché du coin pour se prétendre locavore ! Non, il faut que les aliments soient originaires de ce périmètre, donc exit les produits importés d’ailleurs : chocolat, café,  fruits et légumes hors saison, jusqu’au sucre et au sel ! Plus question non plus d’acheter du tout fait, tant il est difficile d’être certain de la provenance de tel ou tel ingrédient. Autant dire que le frigidaire et les placards de ces familles sont bien vides après le grand nettoyage… Elles vont devoir trouver des alternatives sans pour autant perdre le plaisir de bien manger. Alors, prenons-en de la graine et essayons nous aussi de faire un effort pour manger plus local !

200 km à la ronde, jeudi à 20h35 sur France 5

Rendez-vous sur le blog de l’émission qui vous donnera des conseils et astuces pour relever vous-même le défi ! http://blog.france5.fr/200-km-a-la-ronde/

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié par Stéphanie dans Inspiration, 0 commentaire